Evala, l’âge de la transition

0
vues

Bien le bonjour chers lecteurs,
C’est un plaisir de vous retrouver sur ce blog, notre blog. Je n’étais pas du tout en vacances, et je n’avais point pris congé de vous.

Je me suis rendu il y a trois semaines dans la préfecture de la Kozah pour suivre le déroulement de l’édition 2017 des Evala. C’est dans une incomparable ferveur populaire et festive que les arènes de la préfecture de la Kozah ont vu défiler de nombreux lutteurs.

Le jeune enfant Kabyè, fille ou garçon, entre six et seize ans est préparé pour assumer dignement son rôle de mère ou de père. Le jeune garçon de cette tranche d’âge est appelé AVEBOU. Entre ses 17 et 18 ans, il subit des rites initiatiques au cours d’une cérémonie appelée TOZOU qui signifie « faire manger de force ». C’est au cours de ces rites que les aînés lui apprennent les secrets de la vie. La responsabilité revient à l’oncle maternel du jeune garçon d’autoriser ces rites. Le jeune garçon initié que l’on retrouve après s’appelle EVALOU une contraction de EYOU KIFALOU qui signifie « le nouvel homme ». Comme vous pouvez le deviner, EVALOU est le pluriel de EVALA. Les EVALOU luttent pendant trois années consécutives en acquérant un nouveau statut chaque année. La lutte est pour lui l’occasion de sauver l’honneur de sa famille, de son clan, et pour sa visibilité sociale.

Les empoignades entre le 07 Juillet et le 22 Juillet 2017 ont opposé plusieurs cantons dans la région de la Kara. Entre tradition et modernité, les lutteurs se sont affrontés dans un merveilleux dédale de prouesses athlétiques au rythme des groupes de supporters chantant et dansant pour les gargariser. Les jeunes Kabyè qui ont commencé à connaître la douceur féminine avant l’heure se sont mesurés pour obtenir leur ticket vers la maturité. Même les jeunes filles qui maîtrisent déjà l’art de grimper au rideau, ont subi les rites des Akpema. Vous trouverez à la suite de ces propos de magnifiques clichés frôlant parfois l’insolites, parfois la violence sur le terrain. Régalez-vous !

Excellent weekend à toutes et à tous. A très vite !

Laissez un commentaire sur guillaumedjondo.com

Commentaires